Electrodecontamination

NOUVELLE MISE EN ŒUVRE


Le procédé d'électrodécontamination est un procédé très efficace sur la contamination labile et fixée.

C'est un procédé qui peut être utilisé pour des opérations de maintenance et de démantèlement.

 

La surface à traiter doit être conductrice sur le plan électrique (sont donc exclus les bétons, les plastiques...). Ce procédé consiste en une désintégration de la couche d'oxyde et du métal de base, on peut donc en fonction du temps d'action arriver jusqu'au bruit de fond.

Jusqu'à aujourd'hui, l'inconvénient majeur de ce procédé était la forme rigide du tampon qui ne pouvait en conséquence s'adapter à l'ensemble des surfaces et l'usure rapide de la bonnette entourant le tampon.


C'est en Australie en 2009, qu'a été développé le premier système à partir de pinceau comprenant plusieurs centaines de milliers de fibres de carbone pour enlever les traces d'oxydation après les opérations de soudure.

Les fibres de carbone épousent la forme de la pièce pendant le processus de décontamination : il existe maintenant différentes tailles, formes et types de support.


REUTER, société Allemande commercialise différents équipements et a développé de multiples accessoires (multiples pinceaux, goupillon pour tuyauterie, balai télescopique) permettant d'adapter le procédé à la géométrie des pièces à nettoyer.



Décontamination d'outils, petites surfaces

- A l'aide du pinceau préalablement trempé dans un électrolyte, vous pouvez décaper la couche d'oxyde et éroder le métal de base.

En fonction de l'électrolyte choisi, vous pouvez même améliorer l'état de surface final pour réduire le risque de contamination ultérieure

Réalisé avec ORANO DS



Décontamination de grandes surfaces

Plusieurs possibilités :

  • le mode multi pinceaux
  • le balai "téléscopique"


Electrodécontamination : Matériels, Electrolytes

Choisissez le matériel en fonction de votre besoin (prix compris entre 2 et 5 k€) :

- Décontamination de petites ou grandes surfaces

- Portabilité (poids entre 7 kg et 32 kg)

- Autonomie (sur batterie)

- Productivité

- Distance entre le redresseur et l'embout (de quelques mètres à 100 m)

 

Choisissez l'électrolyte en fonction du résultat désiré et de la filière de traitement effluents et déchets :

- Acide phosphorique (10, 40 ou 75% massique)

- Acide sulfophosphorique

- Acide citrique

- Acide nitrique

- Électrolyte pH neutre

 



Vous souhaitez en savoir plus, faire un essai...